Return to site

 

 

Smart city : 100% connectée et autonome

 

 

· smart-city,start-up,ville intelligente,Article

Smart cities, un concept pas si nouveau que ça…

On commence à entendre de plus en plus parler de “smart city”, soit en Français “ville intelligente”. Mais cela est-il nouveau?

 

Et bien, oui et non. En effet, dans certains pays comme en Corée du Sud, le développement technologique est tel depuis des décennies que les problématiques de la ville intelligente sont ancrées dans l’actualité depuis déjà un moment. Par exemple, dans la ville de Songdo, achevée cette année, les bâtiments sont construits selon des standards de haute qualité environnementale. Ses routes et ses édifices disposent de capteurs et de systèmes destinés à mesurer, organiser le trafic, anticiper et ajuster les consommations d’énergie.

Photo de la ville de Songdo. Source: https://goo.gl/UC4cAf

Quel est le modèle de ces “smart cities” à l’heure actuelle?

Tout d’abord, une smart city doit répondre à des normes écologiques et doivent avoir une faible consommation énergétique, par exemple avec des green building. L’aménagement doit aussi se faire intelligemment de sorte que tous les équipements et infrastructures de la ville soient connectés entre eux. Le traitement et l’exploitation des données numériques de la ville sont indispensables pour pouvoir gérer au mieux les différents flux et réseaux de la ville et proposer des services de plus en plus efficaces. Par exemple, Toulouse métropole met à disposition ses données numériques pour exploiter au mieux le potentiel de la ville et co-construire avec les acteurs de la ville des services adaptés.

Concrètement, une smart city cherche à concilier les piliers sociaux, culturels et environnementaux grâce à la révolution du numérique en utilisant pleinement les technologies de l’information pour se développer, informer, améliorer la gestion des villes et de surcroît le bien-être des habitants.

Une smart city, c’est également une mobilité intelligente avec des moyens de transport réunis en un seul système efficace, rapide, sûr, accessible et écologique. Mais aussi, et surtout, ce sont des citoyens intelligents car en effet, lorsque l’on emploie le terme de “ville intelligente”, on entend par là que ce n’est pas la métropole en elle même qui est intelligente mais plutôt les acteurs qui la composent et qui la font vivre.

De plus, un concept indispensable qu’il faut intégrer à la construction de ces villes est la capacité à se projeter. En effet, à l’heure du numérique où tout va toujours plus vite, il faut avoir cette capacité de projection, car si vous vous construisez un quartier à l’heure actuelle, il faut que ce dernier puisse répondre aux usages dans 15 ans, alors que ces futurs usages restent encore à inventer et que l’évolution de la démographie est incertaine. Et c’est là que repose tous l’enjeu et la difficulté à répondre aujourd’hui aux besoins de demain.

Nous pouvons prendre cet article pour illustrer nos propos et montrer que certaines villes suivent ce modèle de smart city.

 

Mais à quel modèle ces smart cities vont-elles ressembler dans un avenir pas si lointain?

 

Des villes 100% autonomes, connectées en leur cœur avec toutes les personnes, objets et infrastructures qui la composent. Tout sera entièrement connecté: les immeubles, les voitures, les personnes, en passant par les réseaux électriques qui seront utilisés pour consommer plus intelligemment (appelé également “smart grid”).

 

Mais ces villes seront bien plus que connectées, elles seront tout simplement vivantes. En effet l’Homme est entrain de créer une nouvelle forme de vie sur Terre qui dépasse le phénomène de création de la vie naturelle. Tout nos fondements sont bouleversés par ces mutations technologiques que nous vivons et par les “machines” qui envahissent notre quotidien, au delà de ce que pouvaient l’imaginer nos ancêtres dans leurs rêves les plus fous.

 

On peut alors se poser cette question chère à Isaac Asimov : à vouloir apprivoiser la robotique pour asservir nos besoins, tout cela ne va t-il pas finalement se retourner contre l’Homme un jour ou l’autre? Et si nous sommes capable de rendre une ville vivante, intelligente artificiellement, jusqu’où cela peut s’arrêter?

 

A vous de vous faire votre opinion sur la question…

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly