Return to site

Les vêtements connectés : marché de niche pour geeks ou future révolution de l'habillement ?

· Article

Les habits connectés, ou “wearables” proposent des fonctions variées, qui s’adressent à tout le monde. De plus en plus présents dans les rayons (sous forme de vêtements et d’accessoires), ils semblerait qu’ils soient en passe de devenir incontournables sur le marché international. Pourtant, ce marché ne provoque pas vraiment la ruée des grandes enseignes.

Alors, qu’est-ce que c’est, et surtout, à quoi ça sert ? On vous explique comment nos vêtements vont aller vers le numérique.

Ces habits ou accessoires sont en fait dotés de puces, capables de communiquer avec des ordinateurs (tablettes, smartphones…), l’objectif étant de télécharger les données récoltées telles que le mouvement, le rythme cardiaque ou la température corporelle.

Ces créations pourraient donc nous permettre d’évaluer notre état de santé et de prévenir d’une éventuelle maladie.

On vous montre certaines de ces folies....

Plusieurs exemples concrets de vêtements connectés

Photo du casque connecté “Mindreader”. Source  https://goo.gl/BIcJDM

Photo du casque connecté “Mindreader”. Source https://goo.gl/BIcJDM

Evaluer son stress à vélo, c’est ce que permet de faire le casque “MindReader”. L’utilisateur peut observer les endroits où il est le plus stressé, le plus confiant (mais aussi les lieux où il n’y a pas de piste cyclable, pas de trafic) grâce aux données collectées par ce casque. Celles-ci sont ensuite retranscrites sur une carte grâce à un GPS intégré.

Photo de la combinaison connectée “BB suit”. Source https://goo.gl/2mvXvO

Autre type de vêtement connecté, le “BB Suit”. C’est une combinaison équipée de Wifi, d’un GPS et de capteurs Bluetooth. Pour créer ce vêtement, plusieurs acteurs se sont réunis autour du projet (la marque ByBorre, Martijn ten Bhomer de l’University of Technology d’Eindhoven, et d’autres). Le but étant de transformer cette combinaison en une plateforme mobile.

Photo du manteau connecté “CHBL Jammer Coat”. Source https://goo.gl/9iPDmp

Le “CHBL Jammer Coat”, lui, ressemble presque à une cape invisible. Il s’agit d’un manteau fabriqué à partir de tissus métallisés, qui brouille les fréquences radios émises par certains appareils comme les téléphones portables, les objets connectés, et même les cartes bancaires. Il permet de disparaître des réseaux, et de ne pas être traqué via son téléphone.

Evidemment, ces trois modèles ne sont pas les seules grandes innovations sur ce marché. On compte également des bracelets connectés permettant de trier ses appels, des lentilles de contact pour les diabétiques, des sous-vêtements connectés et contrôlés pour les couples à distance, et bien d’autre.

Mais les consommateurs sont-ils aujourd'hui prêts à acheter ce type de produits ?

Quelles réticences pour les utilisateurs de ces produits ?

On se penche un peu plus sur la question, car il semblerait que plusieurs éléments coincent dans le concept de vêtements connectés. En effet, les consommateurs restent dubitatifs quant aux dangers de ces créations, dont l'utilité n'est parfois pas évidente, et qui peuvent avoir quelques inconvénients...

Même si leur objectif de base est de faciliter la vie des consommateurs en quelque sorte, ces créations peuvent se révéler parfois encombrantes.

Par ailleurs, les habits connectés ne sont évidemment pas de simples habits textiles. Contenant des puces alimentées, ils peuvent tomber en panne. Enfin, les systèmes de ces habits sont alimentés en permanence, et ne peuvent donc pas être lavés. Ces vêtements marcheront-ils encore si on les lave ? Pour l’instant, la réponse est non.

Autre contrainte à ne surtout pas négliger lorsqu’on songe à l’achat d’un vêtement connecté ? Son prix évidemment, car il pourrait coûter jusqu’à plus de 5 fois le prix d’un simple vêtement.

Ce n’est pas tout. Nombreuses sont les personnes qui n'achèteraient jamais ce genre de vêtements, car elles craignent les effets néfastes liés à une surexposition aux ondes électromagnétiques. Enfin, des réticences existent également concernant les vêtements à vocation de surveillance médicale, et plus précisément concernant la confidentialité des données médicales. Il semblerait que dans ce domaine, le développement de vêtements connectés se fera à plus long terme, en raison des contraintes réglementaires liées à l'utilisation des données personnelles.

Ce sont aujourd'hui autant de contraintes auxquelles les industriels du textile et les grandes marques de distribution ne n'ont pas encore trouvé de réponse satisfaisante. Il est évident que les vêtements connectés ne sont pas encore rentrés dans les moeurs, mais il peut tout de même être intéressant de se pencher sur les éventuelles évolutions de ce marché.

Et vous ? Seriez-vous prêt à acheter un vêtement connecté ?

Si oui, lequel ? Et pour quelle utilisation ? Quel gain pensez-vous qu'il pourra vous apporter dans votre quotidien?

Si non, pourquoi ?

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly